Quand les applications nous accompagnent sur le chemin du mieux-être...

Aujourd'hui, de nombreuses applications existent pour méditer chez soi, au bureau, dans les transports... Je me retrouve parfois face à des clients qui avouent utiliser ces supports audio pour s'entrainer en dehors des séances de sophrologie. Ils trouvent que cela les motivent, les aident à se concentrer, à se laisser guider. Même si je suis convaincue que ce genre de supports puisse faciliter l'entrainement, je ne les propose pas forcément, pour plusieurs raisons. 

J'estime que la sophrologie peut être une ressource à installer en soi pour s'adapter aux situations avec plus de sérénité et de confiance. Le fait de connaitre des outils, de les avoir expérimentés &, par conséquent, de connaitre les effets qu'ils peuvent nous procurer nous aide à répondre de façon adéquate à nos envies ou besoins du moment. L'apprentissage de ces techniques favorise la connaissance de soi, de nos fonctionnements, de nos possibilités. Au fil du temps, nous en apprenons davantage sur nous-mêmes, sur nos manières de penser, d'agir, nous développons nos capacités, nos aptitudes, nous respectons mieux nos limites et nous dévoilons notre potentiel. Nous apprenons à nous accepter tel que nous sommes, parce que nous disposons de conditions favorables à notre épanouissement : la disponibilité & l'écoute bienveillante d'un professionnel qui a été formé pour nous accompagner. Une écoute active efficace va permettre à la personne d'avancer à son rythme. Contrairement aux applications, qui apportent des outils sur demande, la personne apprend en séance à tenir compte de ses propres ressentis pour mieux se comprendre & trouver ses propres réponses, adaptées à son état du moment. Elle a alors la possibilité de mettre en application les techniques qui lui ont été transmises en prenant en considération son état corporel, mental et émotionnel à un moment donné. Elle puise en elle-même les ressources qui vont l'aider à se sentir mieux, là où les applications sur smartphone vont servir de "béquilles" sur lesquelles s'appuyer. 

Je me doute que ces applications aident de nombreuses personnes à découvrir de nouvelles méthodes, qu'elles sont alors une porte d'entrée (parfois gratuite) pour s'initier, nous rendre compte si la méthode testée nous convient & si nous aimerions aller plus loin. J'imagine que certaines personnes décident de s'en tenir à ces enregistrements, plutôt que de s'engager à suivre des séances auprès d'un professionnel. Qu'est-ce qui peut motiver leur choix ? Peut-être sont-elles freinées par coût d'une séance, par l'investissement personnel que cela implique, séduites par le côté confortable de disposer de ces outils à portée de main, de pouvoir justement se laisser guider, sans faire d'efforts, plutôt que d'entamer une démarche active... Je ne porte pas de jugements en disant cela, j'essaie de comprendre ce qui peut motiver certains à se servir de ces outils, certes intéressants, mais discutables. Pourront-ils remplacer un jour la relation de confiance établie entre un professionnel & son client/patient ? Cela me fait penser aux personnes qui préfèrent consulter des forums sur internet pour chercher les causes de leurs soucis médicaux plutôt que d'appeler leur médecin pour une consultation... 

Lorsque j'accompagne des clients, en séances individuelles notamment, j'adapte mes propositions en fonction de leur réalité du moment (par exemple, il va me sembler plus adapté de proposer à une personne qui exprime une grande fatigue de faire les techniques assise plutôt que debout). Je construis un protocole adapté à ses ressentis du moment, je tiens compte de son état actuel. Les enregistrements ne proposent pas forcément cet accompagnement personnalisé, même si des thèmes peuvent être proposés. Là encore, en sophrologie, nous travaillons sur la globalité de la personne & pas sur le symptôme, même s'il est pris en considération. Alors, je suis partagée concernant la pertinence de ces thèmes, de ses "solutions" toutes faites, qui me semblent loin de la réalité du terrain. Un exemple tout bête : "5 conseils pour gérer le stress" ; cela peut être intéressant en théorie, mais est-ce vraiment raisonnable de penser que le stress puisse être réglé en respectant simplement ces quelques conseils ? Ils peuvent nous inspirer, certes, mais ils restent selon moi plutôt réducteurs... A chaque personne, ensuite, de faire le choix de s'en tenir là, en surface, ou de chercher plus loin, d'approfondir sa réflexion. En ce qui concerne les échanges lors des séances de groupe, ils sont enrichissants, permettent à chacun d'aller plus loin et de développer le respect de soi & des autres, ce qui n'est pas forcément possible avec les applications qui nous isolent & nous confinent dans notre "bulle". Là encore, à chacun de choisir ce qui lui convient le mieux (certaines personnes préfèrent pratiquer seules & d'autres trouvent tout l'intérêt des échanges en groupe).

Cela me semble paradoxal d'utiliser les écrans pour parvenir à trouver un équilibre intérieur. Les écrans nous éloignent de la réalité de notre monde intérieur & de notre environnement. Méditer sans support est moins confortable, moins facile, mais cela nous relie selon moi davantage à nous-mêmes, aux autres & à ce qui nous entoure. Je préfère voir ces applications, ces supports comme des tremplins pour oser partir à la découverte de soi, pour pouvoir finalement mieux s'en détacher & trouver ses propres ressources. La pratique de la sophrologie permet de se responsabiliser, d'être davantage "acteur" de son mieux-être, plutôt que de compter sur quelqu'un ou quelque chose d'autre pour s'en charger à sa place...

Vous qui aimez utiliser ces applications, pour quelles raisons vous séduisent-elles ? Allez-vous tout de même à la rencontre de professionnels pour approfondir vos connaissances ?

https://www.flickr.com/photos/136203181@N04/

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Oui, souris à la vie !

Un message d'amour

Pensées brumeuses