Articles

Attente = Détente !

Image
Pendant les séances de sophrologie, je partage volontiers cette formule de Luc Audouin : "Attente = Détente". C'est une formule simple à retenir, qui peut vraiment nous aider à changer de regard.
Aujourd'hui, une cliente me racontait qu'au bureau, elle s'était retrouvée face à un problème qu'elle ne pouvait pas résoudre seule. Elle était stressée à l'idée de ne pas atteindre ses objectifs dans les temps, et la personne disponible pour l'aider n'était pas assez rapide à son goût. Elle m'a confié qu'elle n'était pas très patiente, et que cela l'amenait parfois à se montrer peu indulgente.
Nous avons tous déjà été confronté à une situation que nous ne pouvions pas gérer. Dans ces moments-là, des personnes peuvent nous aider à régler notre difficulté ou bien encore nous freiner, nous ralentir. Ma cliente s'est trouvée impuissante face à cette situation : elle ne pouvait rien y faire. Sauf attendre. Attendre qu'on lui appor…

Faire tomber le masque

Image
Que signifie vraiment le fait d'être authentique, d'être vrai ?
L'évènement douloureux et terrible que j'ai vécu la semaine dernière m'amène aujourd'hui à prendre soin de moi, à être davantage à l'écoute de mes émotions, à respecter mes limites. Je me suis rendue compte aujourd'hui que je me sentais plus vraie, plus en accord avec moi-même. Je suis transformée. Comme si le voile autrefois posé sur mes sentiments s'était envolé, laissant la place aux blessures maintenant acceptées. Cela m'apaise profondément. J'ose me montrer comme je suis, imparfaite, écorchée. Je ne veux plus me forcer à faire semblant d'aller bien quand ce n'est pas le cas. J'ai le sentiment de chercher le juste équilibre.
Au quotidien, je réalise que j'étouffe mes sentiments derrière des sourires aimables. J'oublie que les gens peuvent le ressentir et je me cache derrière des comportements souhaités. Je veux passer pour quelqu'un de gentil, de dou…

Quand les applications nous accompagnent sur le chemin du mieux-être...

Image
Aujourd'hui, de nombreuses applications existent pour méditer chez soi, au bureau, dans les transports... Je me retrouve parfois face à des clients qui avouent utiliser ces supports audio pour s'entrainer en dehors des séances de sophrologie. Ils trouvent que cela les motivent, les aident à se concentrer, à se laisser guider. Même si je suis convaincue que ce genre de supports puisse faciliter l'entrainement, je ne les propose pas forcément, pour plusieurs raisons. 
J'estime que la sophrologie peut être une ressource à installer en soi pour s'adapter aux situations avec plus de sérénité et de confiance. Le fait de connaitre des outils, de les avoir expérimentés &, par conséquent, de connaitre les effets qu'ils peuvent nous procurer nous aide à répondre de façon adéquate à nos envies ou besoins du moment. L'apprentissage de ces techniques favorise la connaissance de soi, de nos fonctionnements, de nos possibilités. Au fil du temps, nous en apprenons dav…

Non désir

Image
Cette nuit, j'ai rêvé que j'étais enceinte. Paniquée, je prévenais mon entourage, qui était complètement ravi & emballé par cette nouvelle. Mais au fond de moi, je sentais comme un refus. Je me retrouvais dans une impasse, impuissante. Je me suis alors enfuie, m'éloignant de ces joyeux "félicitations" qui ne faisaient que renforcer mon désarroi. Heureusement, ce n'était qu'un rêve.
Aujourd'hui, je ne veux pas d'enfant. Je n'en parle pas si facilement, le sujet est plutôt sensible. Il soulève des interrogations. Je suis encore jeune, alors j'entends que "cela viendra, avec le temps". J'habite une maison dans laquelle il y plusieurs chambres, dont l'une a vite été catégorisée comme "celle du bébé'. On me demande assez souvent quand est-ce que je vais m'y mettre. Quand est-ce que ce sera "mon tour". En parlant de l'adoption de mon chat, on m'a dit que c'était chouette, "mais que ç…

& si on se mettait au golf ?

Image
Dimanche matin, je me suis levée pleine d'enthousiasme, ce qui m'arrive peu souvent ces derniers temps. Le sourire aux lèvres, je suis allée me préparer pour être prête à l'heure. Pour la première fois, j'allais jouer au golf.
Cet état d'esprit m'a rappelé celui qui m'accompagnait lorsque, adolescente, je participais à des compétitions de tennis le week-end. C'était des moments stimulants, dont je garde un chouette souvenir. Cela fait plusieurs années que je n'ai pas pratiqué de sport. L'année dernière, encouragée par M. et inspirée par son frère, j'ai commencé à courir. J'y suis allée progressivement, sur de courtes distances. M. n'avait pas le même rythme que moi. Il courait plus vite, plus longtemps, il était plus endurant et motivé. Je me suis rapidement découragée, car lorsqu'il courait à mes côtés, je me sentais faible, vite essoufflée et peu performante. Je voulais partager une activité avec lui, quelque chose …

Pensées brumeuses

Image
Cela va peut-être sembler paradoxal d'écrire ces mots après un article sur le sourire, mais la vie est ainsi. Elle nous emporte dans des émotions contradictoires, des sentiments partagés. 
Aujourd'hui, je sens que je n'ai pas trop le moral. Cela m'arrive assez souvent, de me sentir triste, ou bien mélancolique. Je pense que ça fait partie de moi, & que c'est notamment pour cette raison que je dois faire des efforts, chaque jour, pour m'entrainer à penser et agir de façon plus positive pour moi. J'imagine que ce n'est pas par hasard que nous cherchons un mieux-être. Je suis séduite par des articles, des billets qui parlent de bonheur, de joie de vivre, & je suis aussi souvent touchée par les témoignages sincères de personnes qui avouent que non, dans ce moment du temps, ça ne va pas. Qu'aujourd'hui, c'est difficile de sourire, d'aller de l'avant, & que dans ces cas-là, tenter de positiver peut être un échec. Quand je ne v…

Oui, souris à la vie !

Image
Si je n'y prête pas attention, mon visage est souvent tendu, crispé. Inconsciemment, je peux contracter mes mâchoires, froncer les sourcils lorsque je suis inquiète, contrariée ou bien encore concentrée. Quand je n'en avais pas conscience, je pouvais continuer d'afficher un visage fermé, sans forcément me rendre compte que cela avait un véritable impact sur mon humeur.
Depuis quelques jours, au réveil, j'essaie de sourire. Les premières fois, je me forçais un peu, ce n'était pas naturel pour moi de sourire en m'étirant, en préparant mon petit-déjeuner... D'ordinaire, à peine réveillée, le mental se mettait en route et les pensées s'agitaient. J'ai appris à prendre le temps de respirer, de m'étirer quelques instants, & de sourire. Comme ça, sans raison particulière, simplement parce qu'un nouveau jour se levait et promettait de nouvelles expériences, des découvertes enrichissantes et peut-être de jolies surprises. Le fait de sourire a ch…